Le mouvement du derrière des gens
Quand on y pense, quand on y pense
Le mouvement du derrière des gens
Quand on y pense c'est amusant


Quand j'aurai ma classe, j'achèterai plein d'albums de littérature de jeunesse pour constituer un genre de bibliothèque enfantine idéale dans un coin de la salle. Quand j'aurai ma classe, je ferai de la place sur le mur du fond pour accrocher une affiche d'Etre et avoir. Quand j'aurai ma classe, on apprendra des chansons de Joe Dassin pour le spectacle de fin d'année. Quand j'aurai ma classe, j'achèterai une marionnette de ventriloque pour faire des séances d'anglais ou d'autre chose. Quand j'aurai ma classe, on balancera les vieilles cassettes de Tchoupi et on regardera Les demoiselles de Rochefort les jours où il pleuvra pour la récréation. Quand j'aurai ma classe, mes élèves réciteront des poèmes de Mallarmé que je ne comprendrai pas mais qu'ils m'expliqueront. Quand j'aurai ma classe, c'est toujours nous que les journalistes prendront en photo pour illustrer leur article sur le carnaval du village. Quand j'aurai ma classe, des fois je viendrai à vélo, mais pas non plus tout le temps rapport au fait que je suis paresseuse. Quand j'aurai ma classe, je croiserai souvent des élèves ou leurs parents à qui je ferai un brin de conversation et ce sera très sympathique. Quand j'aurai ma classe, au début je ne serai pas très douée, mais petit à petit, un pas après l'autre, j'espère que j'en ferai quelque chose d'un peu bien.

Justement.
J'ai participé au mouvement.
J'ai eu mon premier voeu.
Ma classe, à moi, à titre définitif.
Et en plus c'est Roland Garros.


Mais quand on y pense pas on s'en fout complètement
Vincent Malone